Source Wikipédia

Les années Renault

Arrière d'une Renault Rodéo 5 produite par Teilhol.

Au début des années 1970, Teilhol conclut un partenariat avec Renault pour concurrencer la Citroën Méhari apparue en mai 1968. Teilhol se met donc à produite les Renault Rodéo 4, 6 puis 5.

Dans les années 1970, elle commence aussi à produire des voiturettes, dont la Citadine, électrique et sans permis. Cela va sauver la marque, car Renault, son principal client, l'abandonne dans les années 1980 dans un climat économique morose.

Le passage chez Citroën

En 1986, Raoul Teilhol doit cependant déposer le bilan. La firme commence alors à s'intéresser à Citroën qui construit avec succès le fourgon C15. Un accord est passé entre les deux constructeurs pour que Teilhol puisse construire et commercialiser des C15 rallongés. Mais le contrat fait boule de neige car Teilhol se met ensuite à produire des fourgonnettes AX, des C35 rallongés et des BX modifiées en utilitaires.

La Tangara (1987-1990)

Une Teilhol Tangara (série spéciale « Dune »)

Jamais à court d'idées, Raoul Teilhol songe à une remplaçante pour la Citroën Méhari dont la production va se terminer en 1987. Après une rapide étude de style, Raoul et Guy Teilhol présentent la Teilhol Tangara 3 CV au Salon de Paris de 1987. La nouvelle venue est basée sur la plateforme de la 2 CV 6, à qui elle emprunte son moteur et son volant. Les feux arrières sont ceux des Peugeot 205, les clignotants et les rétroviseurs proviennent des Renault Express. À l'intérieur, une planche de bord en polyuréthane sur laquelle vient s'installer l'instrumentation des 2CV 6 Charleston et Club. Les sièges, les garnitures de porte et le pare-brise proviennent du Citroën C15.

La Tangara est disponible avec ou sans hard-top et en motorisation de 2 CV ou d'AX. Les nouveautés autour de la Tangara vont se succéder : la série spéciale « Dune » en 1988, la version 4x4 en 1989, et pour finir, le dérivé de la Tangara, la Théva sur base d'AX en 1989, disponible avec une peinture bicolore. Elle remporte un succès modeste, dû en grande partie à son habitabilité supérieure à celle des Méhari et autres 2 CV. De nombreuses Tangara seront exportées outre-mer.

La fin

Des problèmes de trésorerie vont achever Teilhol qui jette l'éponge au printemps 1990 : l'entreprise est mise en liquidation judiciaire en mars 1990.
Depuis 2006, la société 2CA a repris la fabrication des pièces de toutes les Teilhol et assure encore le service après-vente. Un recensement à d'ailleurs été effectué pour déterminer le nombre de Tangara encore en circulation : il en resterait une centaine, dont moins d'une dizaine de la série limitée « Dune ».